vendredi 1 décembre 2017

Plan Orsec déclenché

Novembre, c'est le mois où le moral joue les équilibristes. Les jours raccourcissent, il fait moche et froid... A la météo s'ajoutent une longue formation, sur mon temps libre, pour un projet professionnel aussi intéressant que stressant, quelques angoisses existentielles, une inspection dans quelques semaines, la machine à laver qui rend l'âme, un compte bancaire pas au mieux de sa forme, un jeune homme qui n'appelle pas alors qu'il avait dit que...bref, des petites choses pas bien graves mais qui pèsent quand même. Alors j'ai déclenché le plan Orsec.


Ne surtout pas se laisser aller, talons, lingerie fine, jolies robes et bijoux histoire de se sentir bien au boulot. De bons petits plats pour la pause de midi, deux oranges pressées tous les matins pour les vitamines, des chocolats dans le tiroir de droite du bureau. Plus que jamais et sans culpabiliser, fuir les gens inintéressants mais envoyer des je t'aime à ceux qui comptent. La danse le mercredi et le jeudi, retrouver les copines et se défouler. Puis mon lit, l'endroit le plus confortable du monde. Toujours un bouquet, et une bougie pour illuminer le salon. Un plaid douillet sur le canapé, évidemment. De bons bouquins. Improviser de jolis dimanches à la maison avec les copines, mitonner des brunchs et des burgers. Assumer son côté bobo et aller photographier ceux qui jouent au ping-pong à Darwin. Echanger des areuhs et des gazouillis avec un p'tit gars tout frais. Rêver aux prochains voyages (Berlin, Lisbonne, Istanbul). Ouvrir grand les bras, serrer un peu plus fort et faire une pause. 

S.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire