lundi 23 mars 2020

Surveiller l'éclosion de la première rose





 Télétravailler, faire classe à distance, envoyer des mails, corriger des exercices sur l'écran de mon ordinateur, répondre à mes collègues, à l'inspectrice, relancer les familles qui ne donnent pas de nouvelles. Rassurer les parents d'élèves.
Envoyer des bêtises aux copines, s'assurer que le moral reste bon, s'appeler presque tous les jours.
Faire le grand ménage, remonter les vêtements d'hiver au grenier, passer l'aspirateur derrière les meubles, faire les vitres et nettoyer le frigo.
Profiter du soleil dans le jardin, encourager la rose orange qui va bientôt éclore, arracher les mauvaises herbes.
Changer de couleur toutes les trois lignes, colorier les dessins les plus naïfs qui soient, tailler les crayons, écrire écrire écrire, remplir des pages et des pages, tuer le temps.

S'occuper pour ne pas angoisser. Prévoir une grande fête pour quand ce sera terminé, et prévoir aussi d'agrafer les pages de ce carnet, ce que j'écris ces jours-ci, je n'aurais pas besoin de le relire.


S.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire