lundi 17 décembre 2018

Step out from your comfort zone


huit jours, ça peut sembler très long, si jamais - n'oublie pas que je suis juste de l'autre côté du téléphone - survoler Bordeaux de nuit - tu as beaucoup de courage de partir seule, moi je ne le ferais pas - je ne pense pas que ce soit du courage, c'est juste que je n'ai pas le choix - le dortoir est minuscule, 8 personnes dans une pièce trop petite pour un lit en 140, ça va donner, j'espère que personne ne pue des pieds - allez, go - aller voir la mer, d'abord - oh, voilà, je pleure - why? i can't explain, Tel Aviv was calling me, so... - revoir, juste pour 5 minutes, parce que rien ne se passe jamais comme on l'avait espéré, et parce la vie ce n'est pas une comédie romantique, le joli garçon de l'an dernier - shabbat shalom my darling - je n'aurais passé que deux jours seule, finalement - falafels in a pita, please - tiens, je parle encore espagnol - qu'ils sont beaux, les hommes, ici ! - I always search positive things, even if it's very little - pas moyen de s'asseoir sur un banc sans qu'on vienne nous aborder - j'ai ainsi visité deux appartements, bu un thé chez un papi photographe francophile et éconduit un jeune homme tout timide, le pauvre - à Jérusalem je n'arriverais donc jamais à approcher du Dôme du Rocher - quel jour sommes nous? - aller voir la mer, d'abord, et finalement y rester une partie de la journée - offre toi un cadeau ma belle - et si c'était ce voyage, mon cadeau? cette petite folie, cette semaine de courage, à la fois hors de ma zone de confort et en même temps si sereine ? - le soleil sur ma peau, dans les yeux, du sable partout, jusque dans mes poches? - les yeux grand ouverts, le sourire bien accroché, et les larmes jamais très loin - de chouettes rencontres, des Brésiliens et des Israéliens - on parle d'amour, de solitude et on se dit qu'on a de la chance - penser très fort aux copines qui sont juste de l'autre côté du téléphone - très fort à moi, aussi - nager jusqu'à perdre pied - passer des soirées entières à refaire le monde sur la terrasse de cette minuscule auberge de jeunesse si chaleureuse - laisser une partie de moi ici - 

S. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire